Le bien et le mal : deux forces dualistes

Le bien et le mal : deux forces dualistes

Le bien et le mal : deux forces dualistes

/ Tribune Libre / Sunday, 30 May 2021 20:19
source photo: LE BIEN ET LE MAL - Samuel Stemmer
Par Jean Paul HABIMANA
A chaque création, Dieu contrôlait si bien que cela était bien. Il n’a donc pas créé le mal. Au fond, en raisonnant un peu, est-ce si difficile de comprendre que « le mal n’est pas l’absence de bien » ? Déjà, à première vue, cette courte phrase, anodine en apparence, nous montre que le bien et le mal sont intimement liés l’un à l’autre, tout comme une feuille de papier et le texte qui y est écrit.
En second lieu, cela signifie que l’un est aussi complètement l’autre. En d’autres termes : les deux, en plus d’être intimement liés, se complètent afin de former un tout. Et déjà sans même y avoir songé, nous découvrons, à notre grand étonnement peut-être l’unité de ces deux éléments. Cela nous remet en mémoire une phrase d’Hermès Trismégiste «  ce qui est en haut est comme ce qui est en bas pour faire la splendeur de l’unité.» C’est précisément au niveau de l’unité que nous devons nous élever si nous voulons connaître ce qui semble incompréhensible. Pour pouvoir apprécier une peinture, il faut la regarder avec un certain recul : avoir l’œil collé sur la toile permet d’apercevoir que les tâches informes et sans signification ! Il en est de même quand il s’agit du bien et du mal : vus séparément, ce ne sont que des effets dont la cause nous échappe ; groupés en un immense tableau, nous sommes capables d’apprécier la beauté, la majesté, la splendeur qui se dégage du tableau.
Essayons de saisir cette harmonie du bien et du mal. Pour ce faire, balayons en pensée, l’univers qui nous entoure, de tout ce qu’il contient : plus de soleil, plus de terre, plus d’étoiles, plus de planètes. Plus rien, nous nous trouvons ainsi face à face avec un néant insondable, incompréhensible, incommensurable, où rien ne peut exister : ni lumière, ni chaleur, ni poussière, ni vie, ni bien, ni force, de quelque nature qu’elle soit, Pourrions-nous concevoir et définir cet univers, cet espace autrement que vide, noir, froid, inerte ? Disons simplement que c’est l’inexistant. C’est le pole négatif.
Nous savons tous que l’inexistant ne peut donner naissance à quoi que ce soit : Rien ne pourrait promouvoir de cet univers. Rien, même pas le mal ! Alors puisque le mal n’a pas d’origine, comment pourrait-il exister ? En fait, même cet inexistant ne pourrait exister seul. Force est de concevoir en même temps un autre pôle, positif cette fois, où tout peut-être l’opposé du précédent. Qui ne serait ni vide ni noir, ni froid, ni inerte , mais plein, lumineux, chaud , actif ; une force gigantesque contenant l’essence de tout ce qui existe et existera jamais, en dehors des limites de l’inexistant et que nous pourrions appeler le non-manifesté.

Please publish modules in offcanvas position.